Albert LEBOURG

1849 (Montfort-sur Risle) - 1928 (Rouen)

Aucune oeuvre disponible en ce moment.

Biographie

Albert LEBOURG

Elève aux Beaux-arts de Rouen et de Paris, il est surtout attiré par le paysagisme scrupuleux de Dupré et d’Isabey ; à son retour à Rouen il se fait remarquer par un collectionneur, Lapelier, qui le fait nommer professeur de dessin à la société des Beaux-arts d’Alger où il reste de 1872 à 1876 et où la vie colorée et la forte lumière du Maghreb l’impressionnent.

De retour à Paris il rentre dans l’atelier de Jean-Paul Laurens pour préparer le professorat de la Ville de Paris, mais il y renonce afin de se consacrer à la peinture de plein air.

Dès 1879 il participe à la IVe exposition des « impressionnistes » avec trente-deux peintures et dessins exécutés en Algérie. A la suivante, en 1880, il envoie des paysages de Normandie, de Paris et d’Algérie, mais au Salon de 1883 il est admis avec « Matinée à Dieppe ».

Paysagiste délicat, habile à exprimer les nuances subtiles des variations lumineuses qui noient les formes dans le soleil ou la brume – il est d’ailleurs, avant Monet, le premier à peindre le même sujet sous des effets de lumière variant du matin au soir. Il peint en Auvergne, en Normandie, en Île de France, en Hollande  où il se rend en 1895-1897, et fait en 1896 à la galerie Mancini à Paris une importante exposition qui a un grand succès.

Les amateurs sont de plus en plus nombreux à apprécier cet art sans théories ni contraintes. Quel que soit le lieu où Lebourg plante son chevalet – principalement à partir de 1900 en Normandie  et à Paris – il ne se lasse pas, malgré un côté répétitif, à peindre des effets de neige ou de brume qu’il affectionne.