Charles CAMOIN

1879 (Marseille) - 1965 (Paris)

Aucune oeuvre disponible en ce moment.

Biographie

Charles CAMOIN

D’abord élève aux Beaux-Arts de Marseille, il entre ensuite dans l’atelier de Gustave Moreau à Paris où il rencontre Matisse, Rouault et Marquet.

A l’occasion de son service militaire qu’il effectue à Arles en 1900 et ensuite à Aix, il rencontre Cézanne en 1902. Jusqu’à la mort de ce dernier, ils vont entretenir une importante correspondance et seront grands amis. En 1903, il expose pour la première fois au Salon des Indépendants ; en 1904, il rencontre Monet et fait sa première exposition personnelle àla Galerie BertheWeill.

En 1904 il peint aux Martigues, et exécute en 1905 le Portrait de Marquet (Musée national d’Art moderne, Paris), dont la simplification, caractéristique des leçons cézaniennes, se retrouve dans les paysages qu’il envoie au Salon d’Automne de 1905 où il est compté parmi les fauves avec Manguin, Marquet, Rouault, Derain, Braque, de Vlaminck et Matisse. Il voyage souvent avec Marquet à travers l’Europe, puis avec Matisse au Maroc. En 1912 il expose à la galerie Kahnweiler à Paris, puis à New York. Il fera une trentaine d’expositions personnelles, dont des rétrospectives au Musée de Rouen en 1931, au Musée d’Art Moderne à Paris en 1952, à Chicago en 1960 et à New York en 1961. En 1963 à l’exposition Gustave Moreau et ses élèves à Marseille, il est le dernier survivant de son atelier.

En 1918 il se rend avec Matisse à Cagnes auprès de Renoir ce qui mit fin à la prédominance de l’exemple cézanien. Sa peinture dorénavant est faite de jeux séduisants de reflets colorés.

Camoin eut deux ateliers : à Montmartre où il peint essentiellement des natures mortes, des nus et des portraits et à Saint-Tropez où il puise son inspiration dans les paysages environnants du Var. Son œuvre est considérable et sa production s’étend sur plus d’un demi-siècle, de 1898 à 1964.