Jacques LIPCHITZ

1891 (Lituanie) - 1973 (Capri)

Personnage allongé et Guitare, 1923

Personnage allongé et Guitare, 1923

Technique : Bronze original

Dimensions : 13 x 24 cm.

Prix : Contacter la galerie

Reproduite dans le catalogue raisonné des Sculptures

Personnage allongé et Guitare, 1923

Biographie

Jacques LIPCHITZ
Né dans la Russie tsariste, cet artiste Juif arrive en France en 1909, puis s’installe aux Etats-Unis en 1940. Un sculpteur « cubiste et poétique », intéressé par le primitivisme et l’expressionnisme. Enterré à Jérusalem (Israël), cet artiste s’est engagé tout sa vie dans le combat contre le nazisme.

Lipchitz est une des figures les plus marquantes de l'art contemporain. Sculpteur français d'origine lituanienne, il recourut aux procédés du cubisme pictural pour mettre au jour les éléments d'une conception révolutionnaire du jeu des volumes dans l'espace. Peu d'artistes ont poussé aussi loin que lui l'utilisation plastique du vide : dans ses essais de sculpture « transparente », la masse, progressivement évidée à partir du centre, s'évanouit, laissant à un réseau compliqué de fils de bronze le soin de suggérer une empreinte.

À partir de 1930, l'œuvre s'infléchit vers une forme de baroque très personnelle, où Lipchitz exprime en toute liberté, dans un élan lyrique qui ne faiblira pas, son amour de la vie et du mouvement. Les thèmes, mythologiques ou bibliques, de même que les schémas sur lesquels reposent la plupart des compositions, sont choisis en fonction de leur faculté de résonance dans l'imaginaire et confèrent à l'ensemble un exceptionnel pouvoir d'évocation.

En 1935, première exposition importante à New York où il émigrera en 1941 avant de revenir en France en 1946... pour repartir un an après !
Dès 1938, certaines sculptures se gonflent d'excroissances mais la production d'œuvres plus lisses se poursuit cependant.

En 1952, l'incendie de son atelier à New York détruit la majeure partie de son œuvre américaine.

1954 : grande rétrospective au MOMA à New York.

1958 : il devient citoyen américain - grande exposition à Amsterdam. Cette année-là, il frôle la mort lorsqu'un cancer de l'estomac manque de l'emporter. Il guérira miraculeusement après avoir reçu une bénédiction du Rabbi de Loubavitch. À la suite de cet épisode, il rencontrera le Rabbi l'été suivant. Celui-ci lui demandera deux choses: premièrement de renouer avec la pratique juive en portant les téfilines (phylactères) chaque jour ; deuxièmement de divorcer religieusement de sa première épouse afin d'épouser religieusement la seconde. Lipchitz mettra en pratique ces deux recommandations2.

1961-62 : il s'installe près de Carrare en Italie.

1963 : première visite en Israël.

1970-71 : grande exposition rétrospective à Berlin et autres villes d'Europe, ainsi que Tel Aviv et Jérusalem.

1972 : grande exposition au Metropolitan Museum of Art à New York. Publication de son autobiographie, Ma vie en sculpture.

26 mai 1973 : décès à Capri. Le 29 mai, il est inhumé à Jérusalem.