Pierre-Auguste RENOIR

1841 (Limoges) - 1919 (Cagnes-sur-mer)

Aucune oeuvre disponible en ce moment.

Biographie

Pierre-Auguste RENOIR

En 1862, Renoir entre aux Beaux-Arts et dans l’atelier de Gleyre où il rencontre Monet, Bazille et Sisley. Ses premiers tableaux de nature classique, romantique et réaliste étaient souvent sous-estimés. Il peint énormément de paysages et de corps humains, principalement des corps féminins (surtout celui de Lise Tréhot qui fut sa maîtresse). Cette jeune femme fut vitale à l’art de Renoir car, lorsque leur relation se termina, les œuvres du peintre changèrent. Il était plus tempéré dans ses émotions. La carrière de Renoir débuta réellement en 1867 lors de l’exposition dela ‘Lise à l’ombrelle’.

De 1870 à 1883, Renoir entre dans la période impressionniste. Il peint beaucoup de paysages mais ses œuvres les plus caractérisées traitent de la vie sociale urbaine. Quel que soit le sujet, sa principale préoccupation est la jeunesse etla vitalité. Sa plus grande œuvre de cette décennie est le ‘Déjeuner des canotiers’.

De 1883 à 1890, Renoir entre dans la période ingresque. Après un voyage en Italie, il doute de son art et veut modifier son trait de pinceau. Les contours de ses personnages deviennent plus précis. Il dessine les formes avec plus de rigueur, les couleurs se font plus chaudes. Lorsqu’il devient papa pour la première fois d’un petit Pierre (1885), Renoir abandonne ses œuvres en cours pour se consacrer à des toiles surla maternité. Ensuite, il réalise la plus grande œuvre de cette période, les ‘Grandes baigneuses’.

De 1890 à 1900, Renoir change de nouveau son style. Ce n’est plus du pur impressionnisme ni du style de la période ingresque, mais un mélange des deux. En 1894, Renoir est de nouveau papa d’un petit Jean (qui deviendra cinéaste) et reprend ses œuvres de maternité. La bonne de ses enfants, Gabrielle Renard, deviendra un de ses grands modèles.

De 1900 à 1919, Renoir entre dans une quatrième période appelée période cagnoise. À cette époque il souffre de graves crises de rhumatismes. La naissance de son fils Claude en 1901 donne un éclat particulier à sa peinture. À maintes reprises, il le peindra en compagnie de sa nourrice. Elle deviendra très vite un nouveau modèle pour le peintre. Après la mort de son épouse Aline en 1915, Renoir, cloué dans son fauteuil roulant, continue à peindre pour oublier son chagrin. Il s'adonne à la sculpture grâce à la collaboration de Richard Guino, un jeune artiste d'origine catalane que lui présentent Maillol et Vollard.

Impulsif, nerveux et bavard, Renoir eut souvent des opinions contradictoires, mais il fut toujours loyal envers sa famille et ses amis. De tous les impressionnistes, c’est lui qui a peint avec le plus de non-constance les évènements et les plaisirs des gens « ordinaires ». Il est le seul à avoir fait des peintures grandeur nature négligeant parfois les valeurs impressionnistes. Ces lignes de recherche très diverses rendent Renoir et ses œuvres difficilement saisissables.